Le Traité de réciprocité de 1854
Le Traité de réciprocité de 1854
Texts
1 2
L'abrogation des tarifs protectionnistes en Grande-Bretagne en 1846 amène le Canada à chercher de nouveaux débouchés pour ses produits. Il se tourne alors vers son voisin du sud, les États-Unis.

CONTEXTE HISTORIQUE
La santé de l'économie canadienne a toujours été en bonne partie liée à la vigueur de ses exportations. Jusqu'au milieu du 19e siècle, la Grande-Bretagne et son empire, composé de diverses colonies dont le Canada, possèdent un système économique protectionniste basé sur un système de droits tarifaires préférentiels. Ce système prélève des droits de douanes plus élevés pour les produits en provenance des territoires qui ne sont pas compris dans l'Empire britannique. Ce système est de plus en plus contesté en Grande-Bretagne et en 1846 cette dernière abroge les Corns Laws qui accordent des droits de douane avantageux pour les producteurs agricoles du Canada. Pour se trouver un nouveau marché pour vendre ses produits, le Canada se tourne vers les États-Unis avec lequel il tente de signer un traité de réciprocité.

RÉSUMÉ DU CONFLIT
Vers 1847, la situation économique est très mauvaise au Canada-Uni (colonie qui regroupe le Haut-Canada et le Bas-Canada depuis 1840). Ce dernier traverse une dépression alors que les fermetures et les faillites se multiplient. De nombreuses personnes, dont William Hamilton Merritt, considèrent que la solution passe par la signature d'un
traité de réciprocité avec les Américains; lequel peut entraîner de meilleurs échanges économiques entre le Canada et les États-Unis. De fait, Lord Elgin, alors gouverneur-général, tente à de nombreuses reprises de convaincre Washington de signer un tel traité. Les Américains ne sont pas intéressés car ils ne voient pas les avantages économiques que cela leur apporterait. Les États esclavagistes craignent que ce traité amène l'annexion du Canada et vienne grossir les rangs des États abolitionnistes. C'est la question des pêcheries qui favorise la signature du traité de réciprocité. En échange d'un accès aux eaux côtières canadiennes pour les pêcheurs américains, Washington accepte de signer en 1854. Si la Guerre de Sécession provoque dans l'opinion américaine une hostilité à l'égard des Britanniques, c'est la pression en provenance des milieux protectionnistes américains qui amène les États-Unis à abroger le traité en 1866. La nécessité de trouver un nouveau marché pour écouler les produits des colonies britanniques devient un des facteurs qui mènent à la création de la Confédération du Canada en 1867.

Concepts
Réciprocité
Réduction réciproque des droits de douane [voir Cl05 : concept douanes] appliqués par le Canada et les États-Unis aux produits de l'autre pays.

Protectionnisme
Politique qui impose des droits de douane [voir Cl05 : concept droits de douane] élevés pour protéger son économie nationale contre la concurrence étrangère.

Droit de douanes
Taxe sur les produits qui sont exportés [voir Cl08 : concept exportations] ou importés [voir Cl13 : concept importations] d'un pays. Au 19e siècle, les droits de douanes sont la principale source de revenus du gouvernement au Canada.

Droits tarifaires préférentiels
Politique douanière mise en place par la Grande-Bretagne pour favoriser les importations [voir Cl13 : concept importations] et les exportations [voir Cl08 : concept exportations] avec ses colonies, au détriment des autres pays, en imposant des droits de douane [voir Cl05 : concept droits de douane] moins élevés.

Traité
Accord juridique entre deux gouvernements pour établir des règles ou des décisions.

Abrogation
Déclarer nuls une loi, un accord, un traité, [voir Cl06 : concept traité] un règlement, etc. Synonyme de : annuler, casser, révoquer, supprimer.

Exportations
Marchandises produites au pays et vendues dans un pays étranger.

Importations
Introduction sur le territoire national de produits en provenance des pays étrangers. Ces produits sont parfois frappés d'un droit de douane. [voir Cl05 : concept douane]

Guerre de Sécession
Guerre civile qui s'est déroulée aux États-Unis de 1861 à 1865 entre les États du Nord (abolitionnistes) [voir Cl14 : concept abolitionniste] et les États du Sud (esclavagistes). [voir Cl11 : concept esclavagiste]. Les États du Sud, supportés par la Grande-Bretagne, ont perdu la guerre face aux États du Nord.

Annexion
Dans ce cas-ci, rattachement du Canada aux États-Unis. Forme extrême du continentalisme. [voir Cl17 : concept continentalisme] Le mouvement annexionniste a connu son apogée dans la deuxième moitié du 19e siècle.

Protectionnisme
Politique qui impose des droits de douane [voir Cl05 : concept droits de douane] élevés pour protéger son économie nationale contre la concurrence étrangère.

Confédération
Mouvement qui a mené à la création en 1867 du Canada moderne en regroupant les colonies du Canada-Uni (Québec et Ontario) avec la Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick. La confédération abolissait les droits de douane [voir Cl05 : concept douane] qui existaient entre ces colonies.

Esclavagiste
Qualificatif qui s'applique aux États du Sud des États-Unis (Texas, Louisiane, Mississippi, Alabama, Georgie, Caroline du Nord, Caroline du Sud, Virginie, etc) qui supportent l'esclavage.

Question des pêcheries
Litige entre la Grande-Bretagne et les États-Unis sur l'accès des pêcheurs américains aux eaux côtières canadiennes. En 1852, la Grande-Bretagne et les États-Unis envoient chacun des navires de guerre pour protéger leurs pêcheurs. Un affrontement est évité de peu.

Importations
Introduction sur le territoire national de produits en provenance des pays étrangers. Ces produits sont parfois frappés d'un droit de douane. [voir Cl05 : concept douane]

Abolitionniste
Qualificatif qui s'applique, entre autres, aux États du Nord (Maine, New York, Minnesota, Wisconsin, Indiana, Ohio, etc) des États-Unis qui sont en faveur de l'abolition de l'esclavage.

Continentalistes
Personnes qui proposent un rapprochement avec les États-Unis et un détachement de l'Empire britannique. [voir Cl19 : concept empire britannique] La forme extrême du continentalisme propose même l'annexion aux États-Unis. [voir Cl03 : concept annexion] Ces personnes s'opposent aux impérialistes. [voir Cl16 : concept impérialistes].

Impérialistes
Personnes qui souhaitent le maintien d'un lien entre le Canada et l'Empire britannique. [voir Cl19 : concept empire britannique] Ces personnes considèrent que les dominions [voir Cl18 : concept dominion] doivent être considérés comme des partenaires de l'Empire et non comme des colonies. Elles s'opposent aux continentalistes. [voir Cl17 : concept continentaliste]

Dominion
Titre donné au Canada lors de la création de la Confédération en 1867. À l'époque, un dominion est un État membre de l'Empire britannique. [voir Cl19 : concept Empire britannique] Il est autonome pour la gestion de ses affaires internes mais il doit suivre les indications de la Grande-Bretagne pour ses relations avec les autres pays.

Empire britannique
Ensemble comprenant la Grande-Bretagne et ses colonies. Bien que le statut des colonies diffère, le Canada est un dominion, [voir Cl18 : concept dominion] c'est la Grande-Bretagne qui dicte la conduite des colonies dans ses relations avec les autres pays.